Système de surveillance et de prévention des impacts sanitaires des évènements météorologiques extrêmes – SUPREME

Présentation par Ray Bustinza

Résumé de la présentation

Depuis mai 2010, le système de Surveillance et de prévention des impacts sanitaires des évènements météorologiques extrêmes (SUPREME), développé par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), est disponible pour les autorités de santé publique du Québec. Le volet « chaleur » de ce système a pour but d’identifier des vagues de chaleur pouvant avoir des impacts sur la santé, afin de permettre aux autorités de santé publique de mettre en place en temps opportun des mesures de prévention et de protection de la santé de la population. Ce système émet des avertissements de chaleur extrême fondés sur les prévisions des températures et présente également des données météorologiques et des indicateurs sanitaires en temps réel ou quasi réel, ainsi qu’un outil d’affichage cartographique qui permet notamment de localiser les populations plus vulnérables. Depuis son implantation, SUPREME a eu une influence importante dans le développement organisationnel des DSP. Les DSP ont pu, par exemple, établir des justifications rigoureuses des interventions lorsque les données météorologiques signalent un risque élevé d’une ÉME. Ces protocoles, harmonisés pour toute la province, facilitent l’échange entre les régions. SUPREME a aussi favorisé la planification des mesures à prendre avant les saisons à risque pour un aléa et la réalisation de bilans des impacts et interventions à la fin de la saison. Les échanges entre utilisateurs de SUPREME ont permis d’améliorer certains concepts comme la définition des seuils d’avertissements, la définition précise des ÉME, l’utilité des données cartographiques, des guides d’intervention et des formations continues. SUPREME a aussi permis un rapprochement notable entre les professionnels d’Environnement Canada et ceux de la santé publique et ainsi, la validation des mesures de prévention et d’adaptation aux changements climatiques chez tous les participants.